Центр Исследования Хаосажурнал Stream City & L’Arca
© L’Arca International & nmaxu



in English


Лаборатория ЦИХа

следующая страница >
дальше / next


Stream City est une ville annulaire qui entoure la terre à environ cent kilomètres d'altitude. Cet anneau tourne au-dessus de l'équateur, en sens contraire par rapport à la Terre, à une vitesse de plus de I 700 km/h, de façon à compenser la vitesse de rotation de la Terre autour de son axe et à apparaître fixe par rapport à notre planète. Ainsi sa position est telle que d'un côté il fait toujours jour et que de l'autre côté il fait toujours nuit. Le côté jour héberge les systèmes d'énergie, les panneaux solaires et les serres qui fournissent la nourriture à toute la ville. Le côté nuit abrite les laboratoires, les industries de haute technologie, les campus de création. On peut y arriver directement de la Terre en moins d'une journée au moyen d’ascenseurs et de navettes.

Le temps
Le temps est la composante philosophique du projet. Le projet de Simon Rastorguev vise à diviser le modèle espace-temps sur lequel se base le quotidien sur la Terre en brisant le schéma conventionnel du cycle de vingt-quatre heures. La division de Stream City en deux tranches "à heure permanente" modifie la chaîne habituelle des biorythmes, en remplaçant la dimension spatiale, axe "x" par la dimension "temporelle", axe "t". Dans cette ville 4D, il est possible de choisir non seulement l'en-droit où l'on préfère vivre, mais aussi le "temps" que l'on préfère. On peut choisir de vivre toujours de jour ou seulement de nuit.

La géométrie
Donc, Stream City tourne autour de Terre à une vitesse d'un peu plus de 1700 km/h, tandis que la Terre tourne autour de son axe à la même vitesse mais dans la direction opposée. Cela signifie que, par rapport au système Terre-Soleil, nous pouvons imaginer Stream City comme un cadre statique dans lequel la Terre tourne. En un an, ce système accomplit un tour autour du Soleil et le "côté jour" de la ville reste toujours tourné vers le soleil. De cette manière, chaque partie de la ville annulaire se situe dans la tranche de journée désirée, ce qui présente des avantages significatifs en termes d'économie, d'industrie et de transports. Les forces gravitationnelles sont les mêmes que sur la Terre car la vitesse de l'anneau est inférieure à la vitesse orbitale (env. 28 440 km/h), la gravité sera inférieure de seulement 6% par rapport à celle de la Terre (1700/28 440*100).
La ville se trouve à une altitude qui correspond à la limite de l'atmosphère dont la finesse et la température ne perturbent pas la vie sur Stream City. Cette position permet notamment d'éviter l'effet d'inversion et les flux d'air qui ne sont pas naturels. Enfin, la proximité de la surface de la Terre réduit les charges ascensionnelles et descendantes.

La construction
La construction de Stream City ressemble à celle d'un pont à haubans : une tête où sont accrochés des câbles qui soutiennent le tablier. Un ascenseur ultra-résistant part d'un satellite en orbite géostationnaire (c'est-à-dire à plus de 35 786 km d'altitude) pour descendre sur la Terre et charger le matériel de construction qui sera ensuite assemblé à l'altitude voulue. Quatre cent satellites disposés en cercle (un tous les cent kilomètres de Stream City) constituent la masse nécessaire pour déterminer la force centrifuge qui sert à assembler toute la structure de l'anneau, en travaillant selon un mécanisme de tension-compression.

Un système à deux anneaux
Le projet prévoit la construction d'un anneau destiné aux transports, relié à des ascenseurs qui arrivent de la Terre le long de câbles fixés à un satellite dont le mouvement est synchronisé avec celui de la Terre. U anneau-ville est relié à l'anneau-transports par an système d'électroaimants qui contribuent également à maintenir la vitesse de rotation (en évitant la pollution des moteurs à réaction). En phase de construction, les deux anneaux sont immobiles et, lorsque l'assemblage est terminé, l'anneau-ville commence à tourner à la vitesse prévue.

Des aspects intéressants
Le "côté jour" de Stream City servira à générer une énorme quantité d'énergie au moyen de panneaux solaires et de vapeur pour faire pousser les plantes. Bien qu'à cette altitude la lumière du soleil dans l'atmosphère ne soit pas mortelle, sa puissance est de 30 % supérieure à celle qui arrive sur la Terre de sorte que les plantes poussent plus vite dans les serres ; de plus, le haut pourcentage de rayons UV qui peut être exploité dans les laboratoires pour produire des hybrides particuliers, tandis que les plantes ordinaires seront protégées par un écran qui filtrera les rayons UV.
Le "côté soir" offrira un grand espace pour la vie de la population croissante de la Terre, avec des industries de haute technologie, des laboratoires, des pôles créatifs et, "côté nuit", des observatoires astronomiques. Le système de chauffage/rafraichissement est conçu avec une série de canalisations d'échange dans lesquels les flux froids venant du "côté nuit" permettront d'éviter la surchauffe du "côté jour" et, à l'inverse, l'eau chaude venant du "côté jour" chauffera le "côté nuit".

La fonction de transport
Stream City fait également fonction de "train-aérien" universel - elle permet d'arriver en 12 heures de l'autre côté de la Terre à l'équateur. De la Terre, on peut monter et descendre de deux manières : par l'ascenseur, pour le transport public et le transport de matériaux et de marchandises. Une capsule monte de la Terre vers l'anneau-transport et de là, en utilisant le système des électro-aimants, rejoint Stream City à travers un tunnel, à une vitesse de 1 700 km/h. Le système des électro-aimants permet en outre de se déplacer entre les différentes "espaces temporels" de Stream City;
- au moyen d'une navette de transport privé qui atteint cent kilomètres d'altitude à une vitesse de 1 700 km/h et qui atterrit sur Stream City dans des espaces prévus à cet effet.

Le développement
Le projet Stream City prévoit aussi une extension. La partie interne de l'anneau abrite des zones résidentielles, des bureaux, des serres et des liaisons de transport. La partie extérieure est le "territoire" destiné à l'expansion de la ville. Outre les panneaux solaires, il serait possible d'y réaliser des logements privés, des fermes, des campus pour la recherche, des bureaux et des pistes d'atterrissage pour les navettes. Cette zone a été baptisée "Village spatial" et elle est facilement accessible aux résidents de la partie centrale de Stream City.

 



‘La Terre est Bleue’





L'Arca International









о публикации



Все публикации



Stream City



Каталог   проектов

All projects


magazine

все проекты


Публикация на сайте cih.ru     + add article



c.i.h. blog
 

ШтоРаМаг
Архи всЁ
Лекции



архипоиск


блог  
ra@cih.ru  
radesign архдиректор: Семён Расторгуев
редактор: Ольга Орлова
ЦИХ.ру © 2005 — 2016
 
 
grayscale  

 

© nmaxu: Семён Расторгуев, Кирилл Тихонов, Михаил Кудряшов
© L’Arca International redazione


ЦИХ journal 2016  ру | en



при использовании любых материалов сайта ссылка на ЦИХ journal обязательна  

twitter:

crop mark 2
crop mark
 
  Stream City est une ville annulaire